Publications

Evaluation du Système d’Information Sanitaire (SIS) du mali : cas du district de Bamako.

Résumé : Un Système d’Information Sanitaire (SIS) a pour but de fournir  des données pour la prise de décision à différents niveaux du système de soins de santé. En Afrique, les Systèmes d’Information Sanitaire sont généralement faibles, fragmentés et incapables de fournir des informations en temps utile. Et le Mali ne demeure pas en marge.

Objectif : Evaluer l’état du Système d’Information Sanitaire du District de Bamako.

Matériel et méthode : Notre étude a été réalisée dans le district de Bamako (CSCom, CSRéf, DRS, DNS, CPS santé). Nous avons réalisé une étude prospective, descriptive et qualitative [de janvier à juin 2009]. La population d’étude a concerné les personnes chargées de la collecte, d’analyse et du traitement des données du SIS. Le matériel utilisé était composé d'un questionnaire élaboré par nos soins. Les données ont été saisies et traitées avec le logiciel Excel 2003, puis transférées et analysées par le logiciel Epi info 3.5.1.

Résultats : La collecte et l’analyse des données se faisait sur support papier et était à la charge des médecins directeurs au niveau des CSCom ; au niveau des CSRéf, nous avons rencontrés les systèmes manuel et informatique gérés par des assistants médicaux en santé publique. Il a été constaté que 66,7 % des répondants affirmaient que le système papier n’était pas efficient et 83,3 % éprouvaient des difficultés par rapport au système papier. L’analyse des questionnaires nous a montrée que l’équipement des structures en outils approprié pour la collecte, l’analyse, la transmission des données, la formation continue et la motivation du personnel restent les préoccupations majeures des professionnels de la santé.

Discussion : Les deux systèmes (supports papier et informatique) étaient utilisés au niveau des CSRéf, DRS, DNS, CPS santé. NIANG M. avait fait le même constat en 2007. Au niveau CSCom, seuls 2/12 utilisaient les deux systèmes. TRAORE S.T dans une étude sur le SIH du service de chirurgie « A » avait trouvé en plus de ces deux systèmes, le système téléphonique.

Conclusion : Le Système d’Information Sanitaire actuel mis en place dans les structures de santé de base au Mali, repose sur un mode traditionnel de collecte et de gestion manuelle de l’information. Il est globalement accepté que cette méthode est source de la perte de l’information et de non qualité.

Dans ce contexte les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) peuvent jouer incontestablement un rôle déterminant.

Mots clés : Evaluation, SIS, TIC et santé, Structure de santé, Bamako.


Document complet

Recherche

Info +

Nos partenaires